Burgers, Pizza, Sandwich : le trio gagnant de la restauration hors domicile

En 2013, les français ont consommé en moyenne 75 millions de burgers, 30 millions de pizzas et 91 millions de sandwiches par mois tous circuits confondus

Paris, le 10 février 2014 –The NPD Group, un des leaders mondiaux des études de marché, étudiant les comportements des convives tous les jours, révèle aujourd’hui les produits chouchous des français pour la restauration hors domicile (la restauration à table, la restauration rapide et la restauration collective). Le sandwich demeure le produit le plus consommé (avec plus de 1 milliard d’unités vendues en 2013) suivi de près par le burger (900 millions d’unités vendues en 2013) et de la pizza (360 millions d’unités vendues en 2013).  

Ainsi, contrairement aux idées reçues dans la profession, il se vend en France aujourd’hui quasiment autant de burgers que de sandwiches tous circuits confondus.

Qui prend quoi et quand?

Les sandwiches restent un produit très centré sur la consommation au déjeuner au cours duquel  plus de 7 visites sur 10 en sandwicheries/boulangeries se soldent par l’achat d’un sandwich. C’est un produit plutôt « adulte », les enfants en mangent moins souvent que les burgers par exemple. Son avantage – c’est un produit nomade par excellence : plus de 80% de sandwiches sont consommés en dehors du point de vente où ils ont été achetés.

La pizza, elle, est surtout consommée le soir. Tous circuits confondus (la restauration rapide ou la restauration à table), 30% d’unités de pizza vendus en journée sont emportées et consommées à la maison en France. Le burger bénéficie d’un niveau de consommation à la maison comparable à celui de la pizza.

Le burger a l’avantage d’être consommé aussi bien le soir qu’au déjeuner et, dans les cas de la restauration rapide ouverte en continue, dans l’après-midi également.  Cette multitude de moments de consommation le hausse au même rang d’importance que le sandwich en France aujourd’hui. Le burger est un produit qui s’achète aussi bien pour la consommation à emporter, que pour la consommation sur place. Le burger, est un produit universel et transgénérationnel, il réunit autour de la table toutes les cibles de consommateurs (autant d’hommes que des femmes, la génération Y (nés après 1981) et la génération X (nés entre 1960 et 1981).  Il se décline aussi en plusieurs versions : de la restauration rapide classique au burger gourmet dans les restaurants étoilés.

L’exception française… ou pas ?

Les français se placent en 3ème position des plus gros consommateurs de sandwiches avec 16 sandwiches consommés par an et par habitant après les Anglais et les Allemands qui en consomment deux fois plus (32 et 31 sandwiches respectivement consommés par an et par habitant).

En France, le sandwich avec jambon ou charcuterie est le type de sandwich le plus consommé, suivi de près par le sandwich volaille.

Le sandwich reste le produit le plus consommé en restauration hors domicile dans l’Europe des 5 (Italie, Espagne, Allemagne, UK, France) avec plus de 7 milliards d’unités vendues par an au total dans ces pays.

Les rouages de la « burger mania »

Si l’on se penche sur les chiffres des 5 dernières années, on assiste à un engouement pour les burgers dont la consommation en restauration à table a doublé de volume depuis 2008. Cette tendance se confirme en 2013 avec une augmentation de +9% du nombre de burgers vendus sur l’année par rapport à 2012. La restauration à table propose de plus en plus d'offres de burgers qui sont vus comme des produits plus "modernes" et versatiles que les steaks. On constate ainsi un développement du marché « par le haut » à travers une diversification et une personnalisation de l’offre dans la restauration à table – des burgers haut de gamme et pour tous les goûts.

Maria Bertoch, Industry Expert de la Division Foodservice Europe de NPD Group, commente : « Nos chiffres pour le marché français s’appuient sur un panel consommateurs robuste qui suit le comportement des convives en restauration commerciale et collective 365 jours sur 365 et interroge plus de 10 000 répondants par mois. Grâce à nos données et à notre méthodologie nous pouvons mesurer de façon précise ce que mangent les français, où, à quel moment de la journée et leur dépense moyenne. Face à des traditions culinaires bien ancrées dans la culture française comme le steak frites ou le jambon beurre, il est intéressant de mesurer l’importance de nouvelles tendances comme la burger mania et de les comparer avec les données de nos panels européens. » 

 

Définition des circuits :

La restauration hors domicile inclut ici des circuits suivants :

  • la restauration avec service à table (cafés/bars/brasseries, restauration à thème et non thématique).
  • la restauration rapide (fastfoods, vente à emporter/livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS, cafétérias).
  • la restauration collective (restauration d’entreprises et autre restauration collective, située en bureaux ou usines, autogérée ou concédée)

 

A propos du panel CREST

Le panel CREST de NPD permet de suivre les comportements des consommateurs dans les établissements de restauration commerciale et collective 365 jours sur 365 : type d’établissement et enseigne visité(e), moment et mode de consommation, dépense moyenne et produits consommés. CREST offre ainsi une vision dynamique du marché de la Consommation Hors Foyer et des catégories aliments et boissons.

CREST est disponible en Europe, Amérique du Nord, Asie et Australie. Le panel est représentatif de la population du pays.

 


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Marie Carbonnel (Française), PR Consultante,
Mobile : + 33 (0) 6 21 81 64 22
marie@greenfieldscommunications.com

Remplissez ce formulaire pour en savoir plus !