Le boum de la restauration de nuit Le segment a généré 1,12 milliard d’euros en 2018 et a progressé de 20% en fréquentation (contre 1% pour l’ensemble du marché de la restauration hors domicile) .

Oiseaux de nuit ou lève tôt : qui sont les consommateurs ?

Paris, le 5 août 2019 –The NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché, analyse aujourd’hui l’univers de la restauration nocturne, fréquentée entre 23 et 7 heures du matin.

Plus belle la nuit

Le marché de la restauration de nuit se porte bien. En 2018, les visites des établissements ouverts la nuit ont généré un chiffre d’affaires de 1.12 milliards d’euros pour 223 millions de visites. Dans un marché de la restauration hors domicile dont la croissance a tendance à se ralentir, les visites nocturnes tirent leur épingle du jeu et c’est une tendance qui se confirme. Déjà entre 2017 et 2018, les fréquentations d’établissements de restauration la nuit représentaient à elles seules 63 % de la croissance du marché global – soit 37 millions de visites additionnelles. Une aubaine qui séduit de plus en plus de restaurateurs. Maria Bertoch, Expert Foodservice pour The NPD Group,commente :« La restauration nocturne a connu un véritable envol ces dernières années. Ce succès repose sur deux tendances fortes : la déstructuration des repas, qui incite certains acteurs, notamment dans le secteur de la restauration rapide, à proposer une offre 24 H sur 24, et l’incroyable essor de la livraison qui ne cesse de se développer dans tout l’Hexagone. Autant de facteurs propices qui mettent au vert les voyants du business de nuit ».

Qui sont ces noctambules ?

Avec une progression de la fréquentation des restaurants de nuit de 24 % sur trois ans à Paris (contre 19 % pour toute la France), la Capitale mène le bal, portée par une offre importante et soutenue par le développement du réseau Noctilien en Ile-de-France. Désormais, les Parisiens peuvent sortir plus tard, augmentant ainsi leur consommation de boissons et de snacks nocturnes. Les soirées «in » portent aussi la consommation nocturne, avec de plus en plus de commandes de livraison à domicile ou à emporter pour agrémenter un apéritif tardif.

Parisiens ou Provinciaux, les oiseaux de nuit sont majoritairement jeunes - 51% des visites entre 23 h et 7 h sont faites par les 18-34 ans contre 39 % sur l’ensemble de la journée, et masculins - 60 % de visites effectuées entre 23 h et 7 h du matin sont faites par des hommes contre 48 % sur l’ensemble de la journée.

Les fêtards ne sont pas les seuls à favoriser la consommation nocturne, le travail de nuit favorise également le décalage de la prise de repas ou collation.

Les segments gagnants de la nuit et du petit matin

C’est la restauration rapide, portée par les burgers, les sandwicheries / boulangeries et les loisirs, qui a le plus progressé en visites ces trois dernières années (+ 34 % entre 2015 et 2018) sur la tranche horaire entre 23 h et 7 h du matin.

Les consommations effectuées tard le soir (entre 23 h et 2 h du matin) se font le plus souvent au sein du segment des burgers (18 % des visites en restauration commerciale), d’autres établissements de restauration rapide (12 % des visites), dans des cafés bars brasseries (17 % des visites) ou encore dans des structures de loisirs – les pubs, cinémas et discothèques pèsent à eux seuls 17 % des visites. Quant aux consommations matinales (à partir de 5 heures), ce sont sans surprise les sandwicheries / boulangeries qui dominent cette tranche horaire avec 34 % des visites, suivies par les GMS / Proxi (19 % des visites).

La restauration hors domicile inclut les circuits suivants :

  • la restauration avec service à table (cafés/bars/brasseries, restauration à thème et non thématique, cafétérias),
  • restauration rapide (fast-foods, vente à emporter/livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS),
  • restauration dans les transports et lieux de loisirs (musées, parcs d’attraction…),
  • restauration collective (restauration d’entreprise, au bureau ou à l’usine, autogérée ou concédée),
  • distribution automatique.


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Lucie Arnaud, Consultante Relations Presse
Tél.: +33(0) 7919 967 346
lucie@greenfieldscommunications.com

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons.


Ce site utilise des cookies. En utilisant ce site, vous acceptez que des cookies soient installés. Pour en savoir plus, voir notre charte de confidentialité.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons.

Ce site utilise des cookies. En utilisant ce site, vous acceptez que des cookies soient installés. Pour en savoir plus, voir notre charte de confidentialité.

Follow Us

© The NPD Group, Inc.