Mondial: les recettes du ballon rond

NPD anticipe l’impact chiffré de la Coupe du Monde 2018

  • Plus de 45 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnel attendu sur les ventes de vignettes, jouets, maillots, chaussures et ballons en France
  • Progression de 20% de la fréquentation des bars et pubs attendue les soirs de matchs

Paris le 7 juin 2018 : Quelques semaines avant le coup d’envoi du Mondial, The NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché, décrypte les premiers signes de la football mania qui devrait gagner du terrain dans plusieurs secteurs dans les semaines à venir.

Jouet - passion vignettes….

Premier indice révélateur que la compétition a déjà démarré dans les cours de récréation : le paquet de cartes Panini FIFA Moscou 2018 était le jouet le plus vendu en France sur la troisième semaine de mai avec 400.000 paquets déjà écoulés tous formats confondus. « Les ventes de jouets liés à la Coupe du Monde de football en Russie sont en plein crescendo alors que le début de la compétition approche à grands pas. On s’attend à une accélération du phénomène s’il faut en croire les données des ventes de l’Euro 2016 pendant lequel les chiffres avaient atteint leur point culminant au bout de deux semaines de compétition » commente Frédérique Tutt Expert Monde du marché du Jouet. Les cartes Panini sont également dans le top 5 des ventes au Royaume-Uni, en Belgique, en Espagne et dans le top 20 en Allemagne.

Lors de la dernière Coupe du Monde en 2014 les ventes de jouets liées au football avaient avoisiné les 14 millions d’euros.  Record battu pendant l’Euro 2016 avec plus de 2 millions et demi de jouets, paquets de cartes et vignettes vendus pour un chiffre d’affaires dépassant les 20 millions d’ euros. Il est vrai que la France était alors le pays d’accueil et s’était maintenue dans la compétition jusqu’à la fin. « Si l’on compare les chiffres de ventes des années avec compétition et des années sans, il n’y a aucune équivoque, un Euro ou un Mondial de football rapportent entre 10 et 14 millions d’euros supplémentaires à l’industrie du jouet. » rajoute Frédérique Tutt.

Restauration - une aubaine pour les bars et les pubs

Lors de l’Euro de juin 2016, les pubs, bars et même certaines brasseries avaient bien profité de l’engouement des supporters qui avaient suivi la France jusqu’en finale avec le Portugal. Alors que la consommation du soir (part du total des visites effectuée le soir), ne représente en général que 20% des visites des brasseries, l’indicateur avait bondi de 5 points en juin 2016 pour atteindre 25% des visites. Ces dernières avaient bénéficié de l’affluence de la population masculine en particulier, représentant deux tiers des visiteurs le soir contre 52% lors des périodes « normales ». L’Euro avait également boosté la fréquentation des plus de 55 ans dans les brasseries les soirs de matchs (représentant 40% des visites pendant les matchs contre un tiers des visites en temps normal). Quant aux cafés/bars et pubs, l’Euro s’était soldé pour ces établissements par une affluence des jeunes (surtout des 18-35 ans) qui ont représenté 25% des visites sur la période de l’Euro contre 18% habituellement.

Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice, The NPD Group explique « Nous attendons évidemment une croissance des visites dans les café/bars/pubs qui se préparent activement à l’événement. Même si les soirées « foot-pizza » à la maison restent également une solution, les bars/pubs et les brasseries offrent de nombreux atouts : terrasse, accès aux chaînes diffusant les matchs, possibilité d’accueillir les groupes plus nombreux qu’à la maison, sans oublier la convivialité et le partage des émotions autour d’un verre ».

Et le Sport dans tout ça ?

NPD estime que la Coupe du monde de football apporte un point de croissance supplémentaire au marché du sport par rapport à une année sans tournoi mondial. Le Mondial 2018 devrait donc contribuer à faire croître l’ensemble du marché du sport de 1% soit une contribution de l’ordre de plus de 560 millions d’euros sur l’ensemble des cinq plus gros pays européens.

L’effet ‘Mondial’ est particulièrement perceptible sur les ventes de certains articles comme les maillots de football. Lors de la dernière coupe de Monde en 2014, NPD avait mesuré une croissance de +9% des ventes de maillots par rapport à 2013 en moyenne sur les cinq grands pays Européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Espagne) et un pic de +29% sur les 6 premiers mois de l’année. Même observation pour les ventes de ballons  - le modèle « Mondial » étant traditionnellement lancé lors du Noël précédant la compétition (+30% sur les ventes de ballons de football enregistrées en France en décembre 2017 et croissance anticipée de 50% sur les ventes en juin 2018).

David Richard  Directeur NPD Sport, France conclut : « 40 % de la croissance que l’on attribue à l’effet ‘Coupe du Monde’ provient de produits directement attribuables au football (maillots de football, ballons et accessoires). Cependant une compétition de cette envergure a un effet « boule de neige» sur les ventes des marques de sport en général.

 

L’effet compétition (basé sur les chiffres de 2016)

TYPE DE PRODUIT Taux d'évolution du chiffre d'affaires constaté sur la dernière coupe d’Europe 2016 versus année sans compétition (2015) pour la France
CARTE À COLLECTIONNER +74%
JOUETS DE SPORTS +3%
MAILLOTS DE FOOTBALL +16%
CHAUSSURES DE FOOTBALL +3%
BALLONS (estimation) +25%


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Lucie Arnaud, Consultante Relations Presse
Tél.: +33(0) 7919 967 346
lucie@greenfieldscommunications.com

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons.

Follow Us

© The NPD Group, Inc.