Rouge à lèvres : le tube du moment

Plus d’1 produit de maquillage sur 5 vendu en France est un rouge à lèvres. 3,2 millions de rouges à lèvres vendus en sélectif ces 12 derniers mois*

Paris, 5 juillet 2017 – D’après une étude du NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché,  les ventes de rouge à lèvres ont progressé de 31 % en valeur ces 2 dernières années* en France. Le cabinet analyse le succès de ce bâton qui dynamite le secteur de la beauté.

La locomotive du maquillage

Premier segment du maquillage en unités, le rouge à lèvres représente 22 % des ventes du maquillage : entre mai 2016 et avril 2017, 1 produit de maquillage acheté sur 5 était un rouge à lèvres. C’est également le second segment en valeur, juste derrière le fond de teint, avec un chiffre d’affaires total de 90,3 millions d’euros annuels. En grande forme, le rouge à lèvres enregistre pour la seconde année consécutive une croissance à deux chiffres, avec une progression de 14 % en valeur cette année, soit un gain additionnel de 3,2 millions d’euros (cumul annuel à avril 2017 vs 2016).

Mathilde Lion, Expert Beauté Europe chez The NPD Group commente : «Tous les indicateurs sont au vert sur les rouge à lèvres en France, avec une forte contribution des lancements (39 produits lancés depuis moins d’un an contre 28 l’an passé) mais aussi une très bonne santé des produits plus anciens qui conservent une croissance à deux chiffres. Cet engouement pour les rouges à lèvres dépasse largement nos frontières : le segment progresse de 21 % en Italie comme en Espagne, et de 38 % au Royaume-Uni. »

Le petit plus d’un produit star

Le rouge à lèvres se distingue des autres produits de maquillage sur plusieurs points. Tout d’abord, par sa portabilité : petit et doté d’un packaging élégant et toujours plus pratique, il sort de la salle de bains pour accompagner les femmes tout au long de la journée. Ensuite, c’est le plus abordable des produits de grandes marques : pour 28 € en moyenne en parfumeries et grands magasins, les femmes de tous âges accèdent aux marques Prestige. Enfin, c’est un objet de désir : loin de l’achat de besoin que l’on peut avoir pour un mascara ou un fond de teint, le rouge à lèvres est un achat d’impulsion et de plaisir. Son choix est inspiré par les vêtements que l’on va porter, la mode du moment où les tendances issues d’Internet. Mathilde Lion, continue : «  Les réseaux sociaux et les tutoriels online ont joué un rôle clef dans le succès des rouges à lèvres. Les tendances se multiplient, on passe des lèvres bijoux au contouring lèvres ou aux superpositions de couleurs : c’est un terrain de jeu sans limite et le marché s’adapte quasiment en temps réel, proposant de nouvelles textures comme par exemple les mats liquides, des palettes de couleurs toujours plus larges et audacieuses et de plus en plus de bénéfices  produit

 

Le pouvoir du online …et des marques

Si les femmes continuent à aller tester les couleurs et les textures en  magasin (+ 10 % de croissance des ventes en parfumeries et grands magasins), on note l’explosion des ventes de rouge à lèvres sur Internet, avec un chiffre d’affaires multiplié par 2,5 en un an. Le circuit online représente désormais 7 % des ventes, signe de l’attractivité auprès des jeunes consommatrices ainsi que du pouvoir de recommandation des réseaux sociaux.

L’attraction de la marque est aussi très perceptible sur ce segment : les 5 premières marques se partagent  plus des ¾ du marché en valeur.

Top 5 des marques de rouge à lèvres  (par ordre alphabétique)
CHANEL
CHRISTIAN DIOR
GUERLAIN
LANCÔME
YVES SAINT LAURENT

Source NPD Beautytrends®, Ventes valeur en CAM Avril 17 ; marques prestige en Parfumeries et Grands magasins

 (hors exclusivités et marques propres).

 

* Données en cumul annuel mobile à fin avril 2017 (mai 2016 –Avril 2017)


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Lucie Arnaud, Consultante Relations Presse
Tél.: +33(0) 7919 967 346
lucie@greenfieldscommunications.com

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons.

Follow Us

© The NPD Group, Inc.