Sports d’hiver : un marché clef pour l’Hexagone, des conditions privilégiées pour les Français

Représentant 720 millions d’Euros, la France est le premier marché en Europe pour les sports d’hivers

Paris, le 28 février 2014 : The NPD Group, un des leaders mondiaux des études de marché, se penche aujourd’hui sur les spécificités hexagonales du marché des sports d’hiver.

Un marché fructueux, des équipements abordables

Forte du plus large domaine skiable mondial avec les Etats-Unis - la France et les Etats-Unis sont les deux pays qui enregistrent le plus de ventes de forfaits de journées de skis par an- la France est le premier marché en Europe pour les sports d’hivers (720 millions d’Euros en 2013 en équipement de la personne) devant l’Allemagne l’Autriche et la Suisse. Les Français ont aussi l’avantage de pouvoir s’équiper à un moindre coût .«Le prix moyen d’une combinaison de ski en France est de 89 Euros, soit 25% moins chère qu’en Allemagne et 40% moins chère qu’en Italie.» explique Renaud Vaschalde, analyste Sport pour NPD Group Europe. « De même, une paire de gants/moufles coûte en moyenne 21 Euros en France, soit 20% moins cher qu’en Italie et 30% moins cher qu’en Allemagne».

Les Français revendiquent d’ailleurs leur recherche du rapport qualité/prix optimal lorsqu’ils achètent leur équipement de ski. «C’est le critère d’achat le plus cité en France tout comme en Espagne» poursuit Renaud Vaschalde, «alors que les Anglais favorisent le design et que les Allemands et les Italiens considèrent le critère de la qualité du produit aussi important que le rapport qualité/prix.» Le budget moyen d’une famille de quatre personnes en hébergement de location en haute saison s’élève tout de même à 3500 Euros en France – la location du matériel, de l’appartement et les forfaits des remontées mécaniques représentant plus de 3/4 du budget . «Même si l’équipement reste abordable en France, le ski demeure une activité onéreuse, privilégiée par les catégories socio-professionnelles supérieures – nos chiffres montrent que ces dernières représentent plus de 30% du chiffre d’affaire du textile ski en magasin».

Pratiques et produits phares

Le ski alpin domine nettement le marché avec une valeur de 490 millions d’Euros en France pour 2013. Seule autre discipline significative au sein du secteur, la pratique du snowboard qui a représenté 136 millions d’Euros en 2013 soit 20% de l’ensemble du marché des sports d’hivers. Renaud Vaschalde poursuit: « Le marché du snowboard a connu une baisse de régime à la fin des années 2000 et la tendance de la saison en cours reste orientée à la baisse». Le ski de fond quant-à-lui est un marché beaucoup plus chaotique et très dépendant des conditions d’enneigement – il représente seulement entre 15 et 30 millions d’Euros selon que l’on inclut ou pas la location de matériel.

Les produits en forte croissance (+10%) sur le début de la saison 2014 sont sans surprise les produits d’équipement de ski alpin (anoraks de skis, chaussures de skis, skis et bâtons de descente, casques) tandis que les snowboards et les snowboots affichent un recul de 10% par rapport à 2013.

Les accessoires qui montent

Véritable phénomène de mode en 2013, la caméra embarquée – qui se fixe sur le casque, permettant ainsi de filmer ses descentes - avait réalisé des ventes records. Cette année, elle reste bel et bien le gadget à la mode. On constate également un retour du masque (+27% des ventes entre octobre et décembre 2013) par rapport aux lunettes de soleil. Enfin les casques pour adultes et pour enfants connaissent une forte progression (+12% depuis octobre 2013). «On pense bien sûr à l’accident de ski de Schumacher qui a marqué les esprits mais le casque a été rendu obligatoire en écoles de ski depuis plusieurs années déjà ce qui a boosté ce marché. En France, ce segment représente environ 15 millions d’Euros et va sans doute continuer à croître jusqu’à ce que l’ensemble des skieurs prennent l’habitude d’en porter - actuellement moins d’un tiers des skieurs portent un casque sur les pistes.» explique Renaud Vaschalde.

Autre accessoire notable dans les segments à la hausse cette année, les raquettes qui enregistrent une progression de ventes à +40% «Les pratiques douces – ski de fond ou raquettes pendant les périodes de neige ou randonnées en chaussures d’hivers ou de demi saison, vont se développer au sein du marché des sports d’hivers dans les années à venir. On y retrouve le même cotés universel et basique qui séduit à l’heure actuelle avec en plus un budget restreint car sans forfait ou un forfait à prix réduit et qui accompagne le vieillissement de la population .»

Meilleures ventes du rayon sports d’hiver sur le début de saison (OCT-DEC13)

Classement Produits Taux d'évolution du dernier trimestre 2013
  Total rayon SPORTS D' HIVER 13%
1 BLOUSONS / ANORAKS 21%
2 PANTALONS LONG 5%
3 SWEATSHIRTS - VESTES ZIPPEES 2%
4 CHAUSSURES DE SKI 28%
5 GANTS 18%
6 SKIS PARABOLIQUES 58%
7 CHAUSSETTES ET COLLANTS 4%
8 APRES SKI 19%
9 SOUS VETEMENTS HAUTS 1%
10 CASQUES 12%
11 CHAUSSURES DE RANDONNEE 2%
12 SACS A DOS 14%
13 MASQUES 27%

Source: The NPD Group source Panel points de ventes

A propos de NPD Sport
NPD dispose de 2 types d’outils pour mesurer les tendances du marché du sport. Le panel consommateur couvre l’intégralité des points de vente (incluant les magasins de marque, les marchés, la vente en ligne, Décathlon, la distribution sport indépendante etc…). Le panel points de vente couvre une bonne partie de la distribution sport. En collaboration avec GfK, le même service existe en Allemagne.


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Marie Carbonnel (Française), PR Consultante,
Mobile : + 33 (0) 6 21 81 64 22
marie@greenfieldscommunications.com

Remplissez ce formulaire pour en savoir plus !