The NPD Group dévoile ses prédictions pour le marché hexagonal de la restauration sur 3 ans.

Les coffee shops, les traiteurs ethniques, les sandwicheries, les concepts burgers, les cafés / bars / brasseries et les livraisons sont 5 acteurs à potentiel de croissance

Paris, 10 septembre 2015 – A l’occasion de la sortie de sa publication prévisionnelle* consacrée à la restauration hors domicile, The NPD Group annonce que le secteur restera stable en valeur en 2015, et prédit une progression en valeur de 0,6 % pour l’année 2016 et de 1,4 % pour 2017. Ces changements s’opèrent grâce à une reprise de la fréquentation sur le marché attendue à partir de 2016.

Avant-propos

Selon les projections macroéconomiques de l’INSEE pour la France, après trois années de croissance atone, le PIB croîtrait en moyenne annuelle (m.a.) de 1,2 % en 2015 puis de 1,5 % en 2016 et 2017 (avant l’impact des mesures de consolidation budgétaire annoncées dans le programme de stabilité, mais qui restent à spécifier dans les lois de finances à venir). La croissance française serait soutenue par un ensemble de facteurs externes (baisse du prix du pétrole et du taux de change effectif nominal de l’euro), de facteurs communs à la zone euro (politique monétaire expansionniste), et de facteurs internes (amélioration des marges des entreprises). Le pouvoir d’achat des ménages augmenterait, soutenu par la désinflation. La consommation des ménages resterait soutenue par le dynamisme du pouvoir d’achat (dû à une progression des salaires sur fond dinflation nulle). Le chômage resterait toutefois une préoccupation majeure avec un taux à 10,4 % à fin 2015. La confiance des consommateurs progresserait, mais resterait en dessous de la moyenne européenne.

Les premiers signes sont déjà là d’après The NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché, avec une stabilisation de la baisse des visites des établissements de restauration hors domicile en 2015. Alors que le secteur devient de plus en plus concurrentiel et que les habitudes et exigences des consommateurs évoluent constamment, The NPD Group dévoile ses prédictions sur les tendances 2015, 2016 et 2017.

L’étude propose principalement des prédictions sur les performances économiques du secteur global puis se penche sur des branches spécifiques comme la restauration rapide, les restaurants traditionnels à table, le segment des loisirs et du transport, la restauration collective et la distribution automatique. Les données couvrent également des sous-catégories telles que les restaurants burgers, les sandwicheries, les boulangeries, les coffee shops, etc. au sein de la restauration rapide ; les cafés / bars / brasseries et les restaurants classiques au sein de la restauration à table ;  les hôtels, les bars, les night-clubs, les aires d’autoroute pour le secteur du voyage et du loisir.

Evolution à 3 ans en restauration.

 « Cette étude est la première du genre pour le marché français » explique Maria Bertoch, experte de la division Foodservice Europe chez The NPD Group,
D’après nos données sur la reprise de la fréquentation jusqu’en 2017, nous prédisons cinq secteurs “stars” : les coffee shops, les traiteurs ethniques proposant un service rapide, les sandwicheries, les concepts burgers et les cafés / bars / brasseries. Au-delà des prédictions l’intérêt de l’étude est d’analyser pourquoi certains secteurs vont progresser et d’autres souffrir d’une baisse de fréquentation. »

The NPD Group estime que trois tendances clefs influencent le secteur de la restauration hors domicile. Tout d’abord, un climat économique plus clément avec des consommateurs plus enclins à se faire plaisir et à faire plaisir à leurs enfants. D’où une recherche de la convivialité quand on consomme à l’extérieur en groupe ou en famille. Ensuite,  les consommateurs veulent plus de choix et de variété et sont prêts à essayer des nouveautés. Finalement, quand ils sortent, ils exigent une expérience complète et un sens de l’occasion qu’elle soit familiale ou sociale. Ces tendances auront un impact différent selon les secteurs, les chaînes représentant un potentiel de croissance plus important que les établissements indépendants. D’après The NPD Group, les consommateurs vont continuer à chercher le meilleur rapport qualité  prix sur l’ensemble de leurs visites. Si le consommateur trouve de la valeur dans sa visite, il  sera prêt à dépenser et parfois plus que d’habitude.

Si 2015 restera une année difficile, 2016 apportera une amélioration pour les deux segments clés : la restauration rapide et la restauration à table. 2017 sera pour sa part la  première année  de croissance en visites depuis 2011 avec une fréquentation attendue en progression de 0.3%.

En restauration rapide, même si le secteur « burger » continuera à dominer le segment avec ses 800 millions de visites annuelles, ce sont les coffee shops qui montreront la croissance la plus impressionnante oscillant entre + 3 % et + 4 % en visites sur les 3 prochaines années. Cela est dû notamment à l’arrivée de nouvelles chaînes sur le marché français et aux changements des habitudes des consommateurs qui se tournent vers une consommation plus moderne (café à emporter, etc.)

Pour la restauration à table, The NPD Group s’attend à un renforcement des visites dans le secteur cafés / bars / brasseries qui représentera 33 % de toutes les visites de ce segment en 2017. Leur  attrait pour le consommateur  repose sur de nouveaux concepts inventifs (les concepts mixtes entre cavistes et bars modernes combinant les plateaux repas / burgers avec l’offre boisson par exemple).

Quant aux Loisirs & Transports, tous les segments (hôtels, transports, loisirs – cinéma, parcs de loisirs, discothèques)  continuent à améliorer progressivement leur fréquentation. Il apparaît comme le secteur le plus prometteur sur les progressions en visites et en dépenses. Le segment Transport est boosté par un trafic ferroviaire et aérien plus dense et une mobilité accrue des consommateurs sur les routes. La fréquentation du segment des Loisirs est en croissance également et continuera à progresser. Pourquoi ? Les parcs de loisirs, par exemple, offrent la possibilité de  moments de détente pour ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances. Ce sont des lieux d’évasion et de partage en famille, qui font appel au plaisir et à l’émotion. Et la restauration en profite.

* Rapport sur les prévisions du marché de la Restauration hors domicile 2015-2016-2017. 80 pages d’analyses basées sur les données historiques du panel CREST, que The NPD Group opère en France depuis 2004, et notre expertise sectorielle dans le domaine de la restauration. Plus d’infos sur demande.

Définition des circuits :

La restauration hors domicile  inclut ici des circuits suivants :

  • la restauration avec service à table (cafés / bars / brasseries, restauration à thème et non thématique)
  • la restauration rapide (fast-foods, vente à emporter / livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS, cafétérias)
  • la restauration dans les transports et lieux de loisirs (musées, parcs d’attractions…)
  • la restauration collective (restauration d’entreprises, située en bureaux ou usines, autogérée ou concédée).

Les fast-foods incluent les chaînes de la restauration rapide vendant des burgers, du poulet, ainsi que les foodtrucks vendant des burgers.

La Restauration commerciale inclut la restauration avec service à table et la restauration rapide, mais exclut la restauration collective (les cantines).


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Marie Carbonnel (Française), PR Consultante,
Mobile : + 33 (0) 6 21 81 64 22
marie@greenfieldscommunications.com

Remplissez ce formulaire pour en savoir plus !