Un secteur dynamique et à fort potentiel de croissance : The NPD Group livre son rapport prévisionnel sur le marché hexagonal de la restauration hors domicile sur une période de trois ans

Installée depuis 2016, la croissance se poursuit en 2019, portée par des segments star.
Le cabinet projette 350 millions de visites supplémentaires pour le secteur d’ici 2021.

Paris, le 27 septembre 2019 — À l’occasion de la publication de ses prévisions consacrées à la restauration hors domicile*, The NPD Group — l’un des leaders mondiaux des études de marché — annonce une fin d’année 2019 dans le vert, avec une progression de 105 millions de visites (+1 %). Après des résultats mitigés en 2018, impactés par les mouvements sociaux de fin d’année (+0,6 % en visites tout de même), la hausse de la fréquentation s’affirme comme une tendance pérenne : le marché pourrait progresser de 130 millions de visites supplémentaires en 2020 et poursuivre sa croissance en 2021. Outre la conjoncture économique favorable**, ces prévisions à la hausse s’expliquent par la vitalité de plusieurs segments.

Les segments à suivre

Parmi les trois segments « moteurs » de croissance figurent les coffee shops, les burgers et la cuisine du monde (mexicaine et italienne notamment). Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice, The NPD Group commente : « Cette étude établit de belles perspectives pour la restauration hors domicile française. Notre marché possède encore des niches peu exploitées, mais à fort potentiel de croissance, comme la restauration de nuit ou les commandes « à emporter » ou en livraison. Notre rapport met en lumière le dynamisme d’un secteur qui sait se renouveler pour proposer des offres adaptées à l’évolution du consommateur moderne. »

S’appuyant sur un panel CREST composé de 18 000 personnes interrogées chaque mois sur leurs habitudes de restauration, The NPD Group élabore ses prédictions sur la base des données du marché RHD qu’il suit en France depuis 2004 et de son expertise sectorielle unique.

Indétrônables burgers

La popularité du segment « fastfood burgers » (qui pourrait conclure l’année 2019 avec une croissance de 4,6 % en visites et afficher un rythme de progression encore plus important dans les années à venir) reposerait sur quatre points essentiels : la multiplication des points de vente, l’engouement continu pour ces produits chez certaines catégories de population telles que les « millennials », l’arrivée de nouvelles enseignes de fast casual (avec des concepts premium comme Bioburger ou Carl’s Jr.) et la popularité croissante de la livraison à domicile. Actuellement, une livraison sur cinq inclut un burger (un développement soutenu notamment par le partenariat entre McDonald’s et Ubert Eats ou encore par la multiplication des partenariats conclus par d’autres chaînes), tandis que les livraisons de pizzas reculent : d’une livraison sur trois en 2017, elles ont passées à une sur cinq en 2019.

Maria Bertoch conclut : « Nos données permettent de dresser un tableau prévisionnel du secteur de la restauration hors domicile portant sur les segments performants, les segments plus fragiles et les segments à fort potentiel de croissance. La livraison, les coffee shops, les « bakery café » (cafés boulangeries) et les concepts hybrides restauration / retail se développent, démontrant que le secteur est à l’écoute des évolutions et des habitudes de consommation. Au fond, nos prédictions mettent en lumière le dynamisme de la RHD qui sait renouveler ses offres en fonction des mutations de ses cibles. »

* « Rapport sur les prévisions du marché de la restauration hors domicile 2019-2020-2021 », basé sur les données historiques du panel CREST sur lequel The NPD Group fonde ses études et son expertise sectorielle dans le domaine de la restauration en France depuis 2004. Plus d’informations sur demande.

** Source : « 2019 : un rebond de la croissance soutenu par les mesures pour le pouvoir d’achat — En 2019, la croissance serait tirée par la forte augmentation du pouvoir d’achat (+2,5 %), soutenue par les mesures socio-fiscales redistribuant aux ménages près de 12 milliards d’euros sur l’année (+0,8 point de revenu disponible brut) et la hausse significative du salaire réel (1,5 % en 2019 après 0,3 % en moyenne sur la période 2017-2018) liée notamment à la prime exceptionnelle défiscalisée pour les salariés et au ralentissement de l’inflation.

(Source : https://www.ofce.sciences-po.fr › pbrief › OFCEpbrief53 et https://publications.banque-france.fr/projections-macroeconomiques-juin-2019)


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Lucie Arnaud, Consultante Relations Presse
Tél.: +33(0) 7919 967 346
lucie@greenfieldscommunications.com

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons.


Ce site utilise des cookies. En utilisant ce site, vous acceptez que des cookies soient installés. Pour en savoir plus, voir notre charte de confidentialité.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez ce formulaire et nous vous contacterons.

Ce site utilise des cookies. En utilisant ce site, vous acceptez que des cookies soient installés. Pour en savoir plus, voir notre charte de confidentialité.

Follow Us

© The NPD Group, Inc.