Les chiffres de la restauration hors domicile pendant l’UEFA
Le déroulement des matchs dans l’Hexagone a-t-il changé la donne….

Paris, 27 juillet 2016 – Alors que l’Euro s’est terminé dans la déception pour les Bleus le 10 juillet dernier, The NPD Group, l’un des leaders mondiaux des études de marché, se penche sur les habitudes des Français à l’occasion des diffusions des matchs à la télévision et ce qui a changé en 2016…

Plateau télé ou brasserie : deux favoris pour l’Euro 2016

Rien de tel que le confort d’un canapé pour profiter pleinement d’un match de football. Une attitude casanière qui engendre une explosion de la restauration à emporter à domicile en période de Championnat de l’UEFA. En juin 2016, la part en dépenses des commandes en livraison a bondi de 3 points soit (15%). On avait observé le même phénomène juin 2012 et juin 2014 (années de Championnat de football) avec une augmentation de 4 points (soit 16%). On note que la part de marché des commandes livraison représente en temps normal 12% en dépenses sur toutes les commandes du soir en restauration rapide sur la période de référence (juin, juillet).

Autre acteur de la restauration qui a bénéficié de l’EURO 2016 en France : les brasseries. Alors que la consommation du soir (part du total des visites effectuée le soir), ne représente en général que 20% des visites des brasseries, en juin 2016 cet indicateur a bondi de 5 points pour atteindre 25% des visites. En juin 2016 les brasseries ont bénéficié surtout de l’affluence de la population masculine, qui représentait deux tiers des visiteurs le soir contre 52% lors des périodes « normales ». Quant au profil d’âge, l’Euro a boosté la fréquentation des 55+ dans les brasseries les soirs de matchs, où cette population a atteint 40% des visites contre un tiers normalement. Les jeunes supporteurs auraient choisi des endroits moins classiques comme les fan zones - véritable phénomène dans les villes hôtes des matchs pendant l’Euro 2016.

Plus de choix pour le coup d’envoi !

La pizza perdrait-elle du terrain dans les commandes à emporter ? En juin 2012 7 livraisons sur 10 comportaient une pizza. Pour la Coupe du Monde en 2014, la tendance a commencé à évoluer avec de plus en plus de burgers achetés à emporter à domicile (1 repas sur 3 emportés à domicile le soir comportait un burger). En juin 2016 les burgers à emporter à domicile le soir ont dépassé les commandes de pizza avec 4 commandes sur 10 à emporter comportant un burger ( contre 3 sur 10 pour les pizzas en livraison). 2016 a aussi fait la part belle à d’autres alternatives comme les plats ethniques (sushis, etc.), les livraisons de poulet (chicken wings, etc...), les salades et autres produits. Les nouveaux acteurs de la livraison à domicile par application mobile ont contribué à la diversification des produits commandés.

Maria Bertoch, Industry Expert Foodservice, The NPD Group explique « Il est intéressant de voir à quel point les applications mobiles ont changé la donne en terme de livraison à domicile. Le consommateur dispose d’un choix bien plus grand de produits et les offres promotionnelles qu’il reçoit, de plus en plus performantes et ciblées, sont à elles seules une bonne raison de rester chez lui pour regarder le match. »

Définition des circuits :

La restauration commerciale  inclut ici les circuits suivants :

  • la restauration avec service à table (cafés/bars/brasseries, restauration à thème et non thématique)
  • la restauration rapide (fastfoods, vente à emporter/livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS, cafétérias)
  • la restauration dans les transports et lieux de loisirs (musées, parcs d’attraction...)

La restauration commerciale exclut le segment des cantines (qui appartiennent à la restauration collective).


Pour plus d'informations, merci de contacter:

Marie Carbonnel (Française), PR Consultante,
Mobile : + 33 (0) 6 21 81 64 22
marie@greenfieldscommunications.com

Remplissez ce formulaire pour en savoir plus !